Posts Categorized: Interviews

07-Déc-2021

L’expérience candidat principal levier de la marque employeur ? – Interview d’Olivier Letort

L’expérience candidat principal levier de la marque employeur

Ideuzo était l’invité du journaliste Thomas Hugues dans l’émission Écosystème sur B Smart pour accompagner notre partenaire Hippolyte RH.

Olivier Letort, CEO d’Ideuzo et Gauthier Bailleul, CEO d’Hippolyte RH étaient présents pour parler des nouveaux enjeux du recrutement et d’attractivité en considérant les candidats comme des clients.

Échangeons ensemble

Echangez avec un expert pendant 30 minutes sur vos besoins.

RÉSERVER
circle lines
Partager l'article
01-Juin-2021

Pourquoi passer par un cabinet de recrutement pour vos recrutements ?

Cabinet de recrutement

Si les grands comptes possèdent leur propre service de recrutement, les PME n’ont parfois qu’une ou deux personnes dédiées à cette mission essentielle au bon fonctionnement de l’entreprise. Or, recruter est à la fois chronophage et énergivore. Faut-il de ce fait externaliser tous ses recrutements ? À partir de quel moment est-il nécessaire de les confier à un cabinet de recrutement ? Voici les principales raisons de faire appel à un cabinet de recrutement, avec le témoignage de Gaëtan Querrec, directeur de ADEIS RH.

Faut-il externaliser ses recrutements ?

Selon une étude APEC de mars 2020 sur le recrutement des cadres dans les PME, 44 % des PME de moins de 50 salariés délégueraient leurs recrutements à un partenaire extérieur en raison de leur manque d’expertise, et 36 % pour optimiser les coûts. De plus, 83 % des PME solliciteraient un intermédiaire pour recruter sur des postes difficiles à pourvoir.

Les pratiques des entreprises

Le recours à l’externalisation comprend donc des motivations différentes d’une entreprise à l’autre, qui sont d’ordre structurel. Ainsi, start-up et TPE ont un intérêt certain à faire appel à un cabinet de recrutement pour trouver leurs futurs collaborateurs puisqu’elles disposent rarement des compétences – ou du temps – en interne. Il en va de même pour toutes les entreprises qui connaissent des pics d’activité ou une saisonnalité. Il est recommandé de sous-traiter ce type de recrutements chronophages et qui nécessitent un suivi rigoureux en termes de contrat de travail et de temps de travail.

Externalisation totale ou partielle ?

Par ailleurs, confier la recherche de profils rares à des chasseurs de tête peut s’avérer judicieux s’ils disposent d’une expertise dans le secteur. En effet, l’approche directe prend aussi du temps et nécessite un savoir-faire. Cela permet aussi d’activer des réseaux différents de ceux de l’entreprise, en plus d’un vivier de candidats déjà existant.
Ainsi, il est possible d’externaliser son recrutement en partie ou en totalité. L’important est qu’il s’inscrive dans une stratégie réfléchie en amont (type de profils, budget, ressources internes).

Gagnez du temps !

L’un des avantages de sous-traiter ses recrutements est de faire gagner du temps à l’entreprise.

Avec des outils adaptés

Différentes étapes du recrutement s’avèrent particulièrement chronophages, notamment la phase de sourcing. Faire appel à un cabinet de recrutement qui possède déjà un vivier, un réseau et des accès à de nombreuses CVthèques permet de gagner du temps.
En outre, si certaines entreprises possèdent des logiciels de recrutement, toutes ne sont pas équipées pour mettre en œuvre leurs recrutements de manière optimale et assurer un suivi rigoureux des candidatures. De plus, les outils en question ne sont pas toujours adaptés aux recrutements volumiques et donc prennent du temps en interne.

Automatiser certaines tâches

« Généralement, un cabinet de recrutement utilise des outils professionnels adéquats permettant d’automatiser certaines tâches : réponses aux candidatures, tri de CV et matching, gestion des plannings et des convocations, multidiffusion des offres d’emploi sur les jobboards, agrégateurs et réseaux sociaux comme Linkedin… Toutes ces actions sont extrêmement chronophages », commente Gaëtan Querrec, directeur du cabinet ADEIS RH. L’automatisation de ce genre de tâches, qui est possible grâce aux ATS (Applicant Tracking System), contribue également à réduire la durée du processus de recrutement et donc son coût.

Échangeons ensemble

Echangez avec un expert pendant 30 minutes sur vos besoins.

RÉSERVER
circle lines

Bénéficiez d’une expertise

Le savoir-faire des cabinets de conseil permet d’éviter les erreurs de recrutement et les coûts engendrés par celles-ci (rupture prématurée de la période d’essai, profil en inadéquation, turnover…).

Un gage de qualité

« Il n’y a pas de recrutement réussi sans un sourcing de qualité. Avec des centaines de recrutements par an, les consultants ou chargés de recrutement maîtrisent parfaitement les techniques de sourcing : annonces attractives, mots-clés, recherches booléennes, outils d’optimisation et de duplication des recherches, scénarios optimisés pour l’approche directe, gestion efficace de l’ATS », explique Gaëtan Querrec. De plus, les processus mis en place par les agences de recrutement offrent une garantie de sérieux et les candidatures proposées en short list sont vérifiées (compétences, diplômes, tests, prise de références).

Des cabinets généralistes et spécialisés

Les cabinets généralistes ont une vision globale du marché de l’emploi et peuvent pourvoir à vos besoins courants en compétences. Mais certains cabinets sont spécialisés dans un ou plusieurs secteurs d’activité. Vous pouvez ainsi bénéficier de leur expertise, de leur réseau et de leur vivier de candidats. Ils entretiennent notamment des liens avec certaines écoles et réseaux de diplômés. Leur vision précise de leur(s) secteur(s) et du marché permet d’emblée de réaliser un sourcing ciblé. Leur confier le recrutement des profils pénuriques représente une réelle valeur ajoutée et vous fait gagner un temps précieux.

Des recrutements sécurisés

Les erreurs de recrutement ayant un coût non négligeable, les entreprises attendent d’un cabinet des recrutements qualitatifs et sécurisés.

Une stratégie de recrutement

Pour recruter les meilleurs talents, le cabinet de recrutement commence par une analyse précise des besoins de l’entreprise. Il s’agit ensuite de réaliser une description détaillée des missions du poste, des compétences requises et des soft skills. De plus, « nous tentons d’appréhender au mieux la culture de l’entreprise, l’ambiance et de mettre en avant les atouts du poste et de la marque employeur. Puis, en fonction du poste à pourvoir, nous décidons de la meilleure stratégie de recrutement à adopter : approche directe, CVthèques, réseaux sociaux, annonce…», détaille Gaëtan Querrec.

Un contrôle administratif

Une communication régulière entre le cabinet de recrutement et l’entreprise sur les différentes étapes du processus instaure une relation de confiance et une transparence indispensable jusqu’à la décision d’embauche. De plus, tous les contrôles effectués sur la partie administrative par le cabinet de recrutement renforcent la sécurisation du recrutement : vérification des diplômes, prise de références, identité, permis…

Une garantie de confidentialité

Les entreprises clientes ont parfois besoin de confidentialité lorsqu’elles lancent un recrutement. Recourir à une agence de recrutement leur permet d’amorcer le processus en toute discrétion. « Il existe une multitude de raisons pour laquelle l’entreprise souhaite rendre son processus de recrutement anonyme : dans le cadre d’une stratégie comme le lancement d’une nouvelle division ou d’une nouvelle activité, dans le cadre d’un départ devant rester confidentiel le plus longtemps possible, dans un contexte de réorganisation d’un service, ou encore d’une future promotion, etc. Le cabinet de recrutement garantit cet anonymat », précise Gaëtan Querrec.

Si faire appel à un cabinet de conseil en recrutement a un coût, celui-ci est compensé par la présentation de profils vérifiés qui devraient rester durablement dans l’entreprise, après un onboarding efficace. De plus, en externalisant cette tâche, entièrement ou en partie, les DRH et autres professionnels des ressources humaines peuvent se consacrer à des activités à plus forte valeur ajoutée pour l’entreprise. Cela vaut la peine d’évaluer, sur le long terme, les bénéfices obtenus sur la productivité et la croissance de l’entreprise.

Inscrivez-vous

Restez informé des dernières actualités et innovations RH.

En soumettant ce formulaire de contact, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de ma demande.
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

visual square
Partager l'article
15-Sep-2020

Recruteuses et recruteurs, soyez rationnels : rationalisez !

olivier-ideuzo

Alors que les indicateurs économiques donnent le tournis, entre les défaillances d’entreprises annoncées et celles déjà là et le volume des offres d’emploi qui paradoxalement remonte significativement sur la plupart des sites emploi, il y a de quoi se poser moults questions sur l’avenir.

Et bien entendu, les Directions des Ressources Humaines sont en première ligne, comme à chaque crise.

Car si nous occultons les causes de la situation actuelle (ou LA cause…), nous n’avons ni plus ni moins affaire qu’à une crise économique désormais, qui se traduit entre autres par une crise de visibilité, et donc de confiance. Du déjà vu, du déjà vécu.

C’est justement par expérience que nous souhaitons délivrer ce message aujourd’hui : DRH, Directions Financières, Directions Générales, le mot d’ordre va être de rationaliser.

C’est une bonne chose, et Ideuzo a toujours orienté ses clients dans ce sens, par temps de croissance comme par temps de crise.

Inscrivez-vous

Restez informé des dernières actualités et innovations RH.

En soumettant ce formulaire de contact, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de ma demande.
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

visual square

Mais qu’est-ce que Rationaliser en langage RH ?

Le réflexe par gros temps est souvent le même : gel des budgets, gel des recrutements, gel des projets de développement RH (on remet à plus tard le chantier du SIRH, celui de la marque employeur, etc…)

A court terme, l’effet est immédiat, cela soulage la trésorerie de l’entreprise, et rassure le Comex, Copil ou toute autre autorité interne pour qui rationaliser = économie à courte échéance.

A moyen et à long terme, l’effet est désastreux : ce que vous perdez aujourd’hui en budget et en actions, vous le perdez en visibilité auprès de vos candidats, en réactivité auprès de votre vivier, et en attractivité vis-à-vis de tous vos publics (salariés, candidats, clients).

Rationaliser signifie donc, en terme RH, se concentrer sur les efforts à faire aujourd’hui pour être opérationnel dès demain, quand tout le monde se mettra à rechercher les mêmes talents au même moment.

Il y a quelques mois, certains s’arrachaient les cheveux pour recruter des commerciaux, des comptables, des ingénieurs, des mécaniciens, des tourneurs fraiseurs, etc… il y a quelques mois les opérationnels mettaient la pression sur les RH pour leur trouver vite les bras dont ils avaient besoin. Une source de tension et de stress pour tous les services de l’entreprise.

Pour éviter de vous retrouver dans la même situation lorsque l’économie repartira (car elle repartira, n’en doutez pas !), rationaliser aujourd’hui signifie traiter tous les sujets qui entourent l’art du sourcing de candidats : choisir les bons outils (sites emploi, réseaux sociaux, programmatique, etc…), soigner votre image employeur, clarifier vos messages internes et externes, (re)travailler les process de recrutement (on en parle de l’expérience candidat et de l’onboarding ?), faire un point sur votre site carrière, etc… les sujets ne manquent pas !

Ne pas les traiter, « disparaître » du champ de vision de vos candidats, est une erreur que trop d’entreprises ont commises par le passé. Une erreur qui coûte cher, en temps, en réactivité, et bien sûr en argent. Pour rattraper le manque de visibilité, il vous en coûtera bien plus que ce que vous croyez économiser aujourd’hui.

Essayez de convaincre un voisin de venir à un barbecue alors que vous l’avez ostensiblement ignoré pendant un an… Allez convaincre un ingénieur de rejoindre votre entreprise alors que vous n’avez jamais communiqué avec lui depuis un an…

Oui, il faut rationaliser, c’est impératif. Mais cet impératif doit être présent à tout moment de la vie de l’entreprise, quelque soit le cycle économique qu’elle traverse. Cela ne signifie pas s’arrêter et attendre des jours meilleurs. Cela signifie se donner toutes les chances de capter les talents dont l’entreprise aura besoin demain. Et pour ça, il faut investir rationnellement, en temps, en ressources, en réflexion stratégique, et oui peut-être aussi en argent.

En conclusion, comme en introduction : soyez rationnel(le), rationalisez !

Échangeons ensemble

Echangez avec un expert pendant 30 minutes sur vos besoins.

RÉSERVER
circle lines
Partager l'article
14-Sep-2020

Ideuzo lance son pôle qualité : l’interview de Julie

Pôle qualité

Interview de Julie Bonnaud, responsable du pôle qualité.

 

  • Qui es-tu Julie ?

Cela fait presque 3 ans que j’ai rejoint l’équipe Ideuzo. J’ai d’abord intégré le Pôle administratif/back office, indispensable. Mais très vite, j’ai souhaité retrouver la relation d’accompagnement client qui fait partie de mon ADN. J’ai accompagné les collectivités et les CE pendant 15 ans, dans le secteur du tourisme. Je suis aujourd’hui responsable du Pôle Qualité Ideuzo et fière de l’être ! 😊

 

  • Pourquoi Ideuzo ?

D’abord pour l’humain, Ideuzo est une agence de communication RH à taille humaine, cela nous permet d’avoir de vrais liens de proximité avec nos clients, d’avoir un service client réactif. Et puis pour l’expertise. Nous avons la chance d’avoir des richesses en interne qui maîtrisent parfaitement le marché, un marché innovant en constante évolution dans lequel il faut une grande adaptabilité et une vision objective de l’évolution du métier de recruteur. C’est la force d’Ideuzo, l’une d’entre elles en tous cas.

 

Inscrivez-vous

Restez informé des dernières actualités et innovations RH.

En soumettant ce formulaire de contact, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de ma demande.
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

visual square
  • C’est quoi ce projet de Suivi client ?

C’est l’idée d’Olivier LETORT 😊. En tant qu’agence, Ideuzo apporte une valeur de conseil indépendant, ce qui nous confère une objectivité dans nos préconisations et études de cas. Dans un premier temps, nos clients bénéficiaient d’une expertise parfaite de l’équipe commerciale, et puis ensuite, nos clients étaient accompagnés par les supports dans le déploiement de leur dispositif. Nous avons souhaité prolonger cet accompagnement, en offrant à nos clients une continuité dans les échanges avec Ideuzo, durant toute la durée des prestations.

 

  • Comment ça marche ?

Lorsqu’un client souscrit une prestation auprès d’Ideuzo, il peut être assuré d’avoir une équipe aux petits soins à sa disposition : par exemple nous allons l’alerter en cas de sous-consommation, intervenir auprès des supports si nos clients rencontrent une difficulté, proposer des formations sur les outils, émettre des bilans statistiques consolidés, conseiller sur les bonnes pratiques, faire fonction de SAV parfois… En bref, objectif satisfaction 100% !

 

  • Ça va changer quoi pour les clients ?

Un client aura deux interlocuteurs. Chez Ideuzo, le consultant restera l’interlocuteur privilégié, mais le chargé de suivi (customer success), interviendra en soutien, en relais. La nouveauté ici, c’est qu’en tant qu’agence, nous intégrons des customer success pour asseoir la qualité de nos services. Cela permettra aussi une plus grande disponibilité pour les commerciaux afin qu’ils défendent toujours mieux les intérêts de nos clients et puissent également prendre le temps de travailler avec les clients sur des sujets tels que la marque employeur, la gestion des campagnes de Sponsor Content sur LinkedIn, la programmatique etc…

Échangeons ensemble

Echangez avec un expert pendant 30 minutes sur vos besoins.

RÉSERVER
circle lines
Partager l'article
06-Juil-2020

Entreprise « débridée » : l’interview d’Olivier

Interview Olivier

Interview d’Olivier LETORT, CEO de l’agence Ideuzo.

 

Si tu devais te décrire en 5 adjectifs ?

Passionné, déterminé, optimiste par nature, bon vivant et sens de la famille.

 

Peux-tu nous expliquer pour quelle raison Ideuzo a la réputation d’être une agence atypique ?

Une entreprise porte souvent l’ADN de son fondateur : Je n’aime pas faire les choses comme les autres et ma curiosité me guide à relever des challenges parfois irréalisables pour d’autres. Et comme je suis breton et donc têtu, j’aime arriver au bout des choses mais il faut parfois être patient et attendre un alignement des planètes. Il y a 13 ans, c’était un véritable challenge de créer une agence RH avec un ADN de Pure Player quand tout le monde continuait à vendre de la presse écrite. L’agence est également atypique car elle s’est construite avec des hommes et des femmes qui le sont également. Il faut savoir recruter des personnes ayant des parcours en dehors de son secteur : Être ébéniste de formation ou avoir géré un garage apporte une richesse culturelle, une capacité à être polyvalent et à apporter un œil nouveau pour se réinventer.

 

As-tu une passion ou un hobby ?

Je suis motard et fan de Harley Davidson mais c’est un plaisir plutôt ponctuel et solitaire.

Inscrivez-vous

Restez informé des dernières actualités et innovations RH.

En soumettant ce formulaire de contact, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de ma demande.
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

visual square

 

Quels sont tes ingrédients pour fidéliser et fédérer tes équipes commerciales ?

J’accorde une réelle importance à l’équilibre travail & vie privée de mes collaborateurs. Je ne veux pas être le patron papa car j’ai déjà 4 enfants mais parfois l’expérience de sa propre vie privée peut vous amener à dispenser un conseil pour rétablir cet équilibre. Être bienveillant est un travail au quotidien et cela passe par accorder sa confiance sans contrôle stricte et oppressant et rendre responsable chacun et chacune dans la gestion de son temps de travail. Certains appellent cela « l’entreprise libérée », je préfère le terme d’entreprise débridée car il faut aussi mixer la bienveillance et la performance. Être performant est un enjeu pour la société et permet de fédérer les équipes dans un objectif construit conjointement et qui débouche sur des voyages exceptionnels. La richesse créée doit être partagée pour inscrire tout le monde dans un projet commun et fédérateur.

 

Au vu du contexte économique, comment vois-tu l’avenir des agences de com rh ?

Il faut réaffirmer les missions premières d’une agence de Com RH : le conseil, l’indépendance vis-à-vis des médias et porter à la connaissance de nos clients les solutions innovantes de notre secteur. Notre valeur ajoutée ne peut reposer que dans l’obtention d’un prix ou une facilité à facturer plusieurs entités d’un groupe.

 

Quels conseils pourrais-tu donner à un jeune entrepreneur ?

Il faut rester passionné par son secteur et surtout ne jamais regarder derrière soi et j’aime répéter cette maxime surtout post-covid : « la crise, c’est pour les autres ».

Échangeons ensemble

Echangez avec un expert pendant 30 minutes sur vos besoins.

RÉSERVER
circle lines
Partager l'article