Communication et RH sont a priori deux métiers distincts. Pourtant, de plus en plus de métiers requièrent des compétences en communication, un savoir-faire transversal essentiel lorsque l’on travaille avec l’humain. Ces compétences seraient exponentielles, si l’on considère la conjoncture actuelle et la généralisation imposée du télétravail. Pourtant, foncièrement, les fondamentaux de la communication RH comportent les mêmes enjeux. Quels sont les champs d’action de la communication RH ? Comment doit-elle se positionner en interne et à l’externe ? Nos éléments de réponse.

La communication RH : un outil de management en interne

En parallèle de la conception d’un plan de communication interne, les responsables des ressources humaines doivent faire preuve de flexibilité et mettre en place de nombreuses adaptations, parfois informelles, pour que la communication interne soit efficace.

Sur quoi communiquer impérativement ?

La fonction ressources humaines recouvre une palette de compétences et de domaines où la communication est fondamentale, voire obligatoire. Par exemple, dans le cadre des relations sociales, la direction des ressources humaines a des obligations d’information et d’information-consultation du CSE. D’une manière générale, son rôle est d’accompagner les salariés en leur expliquant tout changement impactant leur quotidien. Il peut s’agir d’une nouvelle réglementation, un aspect juridique à expliquer, mais aussi d’une communication de crise comme pour la COVID-19, avec la mise en place des modalités pratiques du télétravail.
Dans la conduite du changement, les DRH doivent faire preuve de pédagogie, valoriser les nouvelles initiatives, afin d’obtenir l’adhésion des collaborateurs. Ainsi, associer les salariés dans la mise en œuvre de la RSE, par exemple, peut développer leur sentiment d’appartenance en intégrant pleinement la culture d’entreprise.
De plus, la digitalisation accrue implique également de communiquer différemment, avec la visio notamment, et donc de former les collaborateurs à de nouvelles manières de travailler, en y intégrant les impacts sur le management. Mais lorsque c’est possible, l’intranet de l’entreprise est l’outil de communication à privilégier en interne.

Les managers, relais RH

Pour le DRH, les managers sont les premiers acteurs avec lesquels entretenir le dialogue. C’est pourquoi, il est crucial de leur communiquer les valeurs de l’entreprise et de leur faire comprendre les objectifs de la stratégie RH ou encore de leur expliquer les changements à venir.
En effet, obtenir leur adhésion à la culture d’entreprise et à la politique RH favorisera leur sentiment d’appartenance et facilitera la communication auprès des équipes opérationnelles.
Ainsi, les managers représentent de véritables relais RH dans l’entreprise. Non seulement ils sont censés porter le message de la gouvernance auprès de leurs équipes, mais ils ont également pour mission de créer du lien et de fédérer les collaborateurs en les orientant vers une direction commune et partagée.

Communication ascendante et descendante

Cependant, en matière de communication, les flux ne sont pas toujours respectés. La communication descendante est parfois délaissée par les managers, rattrapés par le quotidien aussitôt sortis d’une réunion de cadres. Or, transmettre les informations qui concernent leurs collaborateurs directs contribue à entretenir une relation de confiance et favorise l’implication des salariés dans la vie de l’entreprise et développe le fameux sentiment d’appartenance. S’ils se sentent mis à l’écart, leur sentiment de reconnaissance peut en être affaibli et leur motivation baisser.
Au niveau de la communication ascendante, les managers tiennent également une place de premier ordre dans la détection des talents, tout comme des besoins en développement de nouvelles compétences. Faire remonter les informations du terrain au service RH est indispensable à la bonne marche de l’entreprise et permet d’anticiper la mise en place de certaines actions.
Accompagner les managers facilite l’adhésion à la culture d’entreprise et la transmission des valeurs de la marque employeur.

Des bénéfices pour toute l’entreprise

Une communication RH bien menée en interne permet d’échanger avec les collaborateurs, d’avoir un retour direct de leurs impressions, de mettre en place les actions correspondant à leurs besoins, notamment au niveau de la formation et des perspectives d’évolution de carrière.
Une communication RH régulière auprès des salariés représente également un levier de prévention des risques psychosociaux, permettant d’agir en matière de bien-être au travail.
Au niveau des relations sociales, maintenir le dialogue avec les IRP contribue à éviter des conflits ou des mouvements sociaux.
Un autre effet boule de neige d’une communication RH efficace est l’engagement des collaborateurs, et, à terme, la fidélisation. Qui dit engagement dit motivation et augmentation de la productivité. On est dans une logique de gagnant-gagnant.
La communication nécessite de réelles compétences transversales pour les professionnels des ressources humaines, mais aussi chez les managers. C’est pourquoi, faire appel à une agence de communication RH pour mettre en place une stratégie qui fonctionne peut-être judicieux.

Quid de la communication externe ?

Pour que la communication externe fonctionne, il faut qu’elle soit en cohérence avec la communication interne déployée par les RH, afin d’éviter un décalage dans le message de la marque employeur. Quant au type de communication à adopter, il doit être adapté au sujet à traiter et aux publics ciblés. D’où l’importance d’adopter une véritable stratégie de communication intégrant les principes du marketing RH.

Quelle place pour le service communication ?

Dans un contexte où la communication RH est prépondérante, qu’en est-il du rôle du service communication, lorsque celui-ci existe dans l’entreprise ?
Le service communication est souvent mobilisé sur des actions externes, comme des campagnes publicitaires sur des sites internet, l’organisation d’événements, la création de plaquettes, l’animation des réseaux sociaux, etc.
Or, la collaboration avec les fonctions RH est indispensable sur des actions ciblées, mais aussi des actions régulières telles que la rédaction et la diffusion d’un journal interne au sein de l’entreprise, par exemple.
Sur le plan de la communication RH, l’équipe du service communication ne doit pas être réduite à un rôle d’exécutant. À elle de se montrer également force de proposition et d’être le garant de la charte graphique et de la charte éditoriale fixée par l’entreprise. Ainsi, dans une démarche d’onboarding, initiée par le responsable RH, le service communication peut intervenir dans la conception du livret d’intégration. Il peut aussi suggérer le recours à la vidéo, plus dynamique, ou la mise en place d’un chatbot pour répondre aux questions des nouvelles recrues et soigner l’expérience candidat.

Le positionnement de la communication externe

Les objectifs de la communication RH à l’externe sont bien entendu différents. Ils concernent principalement le recrutement et la marque employeur, donc l’attractivité de l’entreprise.
Attirer de nouveaux collaborateurs s’avère parfois difficile sur un marché de l’emploi en tension. C’est pourquoi, il est recommandé de mener de front plusieurs stratégies à l’externe, voire d’en déléguer une partie. Concernant le processus de recrutement, des campagnes de recrutement automatisées sur les jobboards et les médias sociaux peuvent être confiées à une agence de communication RH, plus à l’aise avec les nouvelles technologies de l’IA.
En parallèle, une démarche d’inbound recruiting peut être conduite par le service marketing et des rédacteurs web, avec une réflexion sur le SEO. Le référencement, qu’il soit naturel ou payant, accroît la visibilité et la notoriété de la marque employeur.

Enfin, si la fonction RH a joué son rôle en interne, la communication externe sera d’autant plus fluide et efficace. En effet, une communication RH efficace et ciblée à l’interne contribue à former les ambassadeurs de l’entreprise, qui ont un rôle de représentation très fort à l’extérieur. Et pour y parvenir, la communication RH doit assurer la transparence et la cohérence du message transmis par la marque employeur, sur tous les fronts.