16-Fév-2021

Défi RH : Quelles sont les nouveautés en 2021 ?

Defi rh

Dans un contexte de crise sanitaire et économique, certaines entreprises sont amenées à se restructurer, d’autres à recruter ou à licencier à distance. En effet, la généralisation du télétravail a provoqué une accélération de la transition digitale et, avec elle, de nouveaux modes de travail sont apparus. Face à ces nombreux bouleversements, les défis RH à relever en 2021 sont nombreux. Comment se projeter dans l’année à venir avec des changements permanents ?

Repenser les formes de travail

Les entreprises doivent gérer de front les difficultés liées à la crise et les changements engendrés par la transformation numérique. On assiste donc en parallèle à une complexification des missions des DRH qui sont amenés à revoir leur stratégie RH.

Gérer et manager les ressources humaines à distance

Si le télétravail devient la norme, il est aussi plus ou moins contraint, et a été mis en place avec un manque d’anticipation et de préparation. L’un des défis RH est de conduire une analyse approfondie de l’organisation du travail et d’adapter certaines procédures, afin de préserver l’unité et l’intégrité de l’entreprise. En effet, la gestion des collaborateurs et le management à distance lié au contexte nécessitent une réflexion car cela a des conséquences sur la charge de travail, les horaires (heures supplémentaires en hausse), les temps de pause, et a des effets négatifs nouveaux sur les collaborateurs (malbouffe, addictions, insomnie, dépression…).

Vers une flexibilité organisée

L’organisation vers laquelle tendent de nombreuses entreprises à présent est la conciliation des temps de travail en distanciel et en présentiel. L’objectif est de préserver le sentiment d’appartenance à l’entreprise en maintenant des jours de présence dans les locaux pour donner encore une place au collectif. Ainsi l’un des enjeux de 2021 sera de garder les avantages des nouveaux modes de travail et leur flexibilité, tout en tentant d’en optimiser l’organisation.

Accompagner les collaborateurs

Après la formalisation, le rôle des DRH est de former et d’accompagner les managers et les collaborateurs aux changements engendrés par de nouvelles façons de travailler, ainsi qu’aux nouveaux modèles hybrides, l’agilité et le flex office. Un des défis RH qui reste à relever sans attendre. En effet, certains problèmes se posent, comme les réunions en mode hybride, les personnes en présentiel étant souvent davantage prises en compte que celles en distanciel. De plus, en raison de l’alternance, plus ou moins imposée parfois, les interlocuteurs présents dans l’entreprise ne sont pas toujours les mêmes.

Se mettre en conformité avec la loi

Le contexte de crise sanitaire a engendré des évolutions en Droit du travail que les entreprises doivent appliquer. Ainsi, la fonction RH doit adapter et sécuriser ses pratiques et ses outils.
Les entreprises ont été invitées à recourir « massivement » au télétravail et doivent donc l’intégrer, si ce n’est déjà fait, de manière formelle dans leurs accords ou créer une charte. Cela peut impliquer également des avenants aux contrats de travail. Sur le plan des relations sociales, des changements ont également eu lieu, dont on ignore la pérennité : de nouvelles conditions de chômage partiel, l’adaptation des modalités de réunions avec le CSE et le raccourcissement des délais de consultation, l’intégration dans le document unique des risques liés au COVID-19, l’aménagement des horaires…
Ainsi, l’un des défis auxquels les RH devront faire face sera de rester en veille sociale tout en continuant à assurer la sécurité des salariés et leur santé physique et morale, de suivre les personnes à risques, les cas contacts. Il s’agit de faire preuve d’une vigilance accrue vis-à-vis du respect des gestes barrières, du port du masque…

Inscrivez-vous

Restez informé des dernières actualités et innovations RH.

En soumettant ce formulaire de contact, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de ma demande.
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
visual square

Poursuivre et accompagner la transformation digitale amorcée

Dans le contexte de crise, la digitalisation des entreprises s’est accélérée pour pouvoir maintenir l’activité. Après quelques balbutiements techniques, le recours à la visio pour les réunions est devenu monnaie courante. Cependant, les DRH ont encore beaucoup à faire pour intégrer pleinement la transformation numérique dans leurs pratiques et dans les processus RH.

Faciliter le recrutement

De nombreuses entreprises ont compris tout l’intérêt du numérique pour développer leur e-réputation. Cette année encore, les rh devront continuer à développer la marque employeur, via le site carrière et les réseaux sociaux, afin de rester attractif et tenter d’attirer les meilleurs talents. C’est l’une des solutions pour aplanir les difficultés de recrutement dans les secteurs en tension.
L’un des autres défis RH consiste à adapter son processus de recrutement aux nouveaux modes d’organisation. En effet, aujourd’hui, beaucoup d’entretiens se passent en visioconférence, en vidéo pré-enregistrée. Or, il semble beaucoup plus difficile de détecter les soft skills à distance et d’analyser le comportement des candidats, de recruter « au feeling ». De plus, les soft skills demandées ne sont plus les mêmes, car le télétravail nécessite davantage d’autonomie, d’adaptabilité et de coopération.

Utiliser les outils de l’IA

Ainsi, une fois réglées les questions de politique de confidentialité et de protection des données, il est essentiel que la fonction RH s’appuie sur les outils existants pour perfectionner ses pratiques. Avec la digitalisation, le recours à l’intelligence artificielle, l’entreprise est en passe de devenir data-driven. En effet, l’IA offre de multiples possibilités dans le traitement et l’exploitation des données des collaborateurs. Logiciels de GPEC, SIRH, ATS… offrent des perspectives pour une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences efficace, pour la communication avec les collaborateurs (via des chatbots), pour l’analyse du bien-être des salariés etc.

Accélérer la formation

En parallèle, la formation doit monter en puissance car l’employeur a pour responsabilité de garantir l’employabilité de ses salariés et de veiller à leur mobilité interne, d’autant plus avec un avenir rempli d’incertitudes. La formation elle-même change de visage et se digitalise avec l’e-learning, les webinars, les MOOCS… Or, même à distance, l’entreprise doit continuer à assurer le développement des compétences et la gestion des carrières des collaborateurs. La digitalisation de la formation va donc de pair avec la formation à la digitalisation. Il revient aux RH de repenser le plan de formation en conséquence afin de former les collaborateurs aux outils adéquats pour que l’expérience vécue à distance soit optimale.

Le capital humain : la richesse de l’entreprise

Le capital humain est au cœur de l’entreprise, mais les modes de travail actuels tendent à l’en éloigner. Les DRH doivent plus que jamais soigner l’expérience collaborateur afin de prévenir un risque d’étiolement de la relation avec les salariés. Cela implique, entre autres, une vigilance accrue vis-à-vis de la qualité de vie au travail (QVT) et d’accentuer la prévention des risques psychosociaux.

Avec la généralisation du télétravail, la QVT fait plus que jamais partie des défis RH à relever. Il s’agit de garantir aux salariés de bonnes conditions de travail à leur domicile, notamment en maintenant la frontière entre la vie personnelle et la vie professionnelle. En effet, il peut être difficile de se déconnecter quand on travaille chez soi. Rappelons qu’il relève de la responsabilité de l’employeur d’assurer la sécurité et la santé au travail de ses employés.
Les RH vont devoir travailler davantage sur le bien-être au travail ; cela commence par la prévention des risques psychosociaux (RPS). Par exemple, pour réduire le stress et les états dépressifs qui sont en augmentation, il est possible de faire appel à un cabinet de conseil en coaching, ou de proposer un suivi psychologique aux salariés.

Le capital humain est précieux et il existe des solutions RH et managériales pour le préserver, en gardant une certaine proximité avec ses collaborateurs, malgré la distance.

Maintenir du lien à distance

Alors que le télétravail devient quasiment la norme dans la plupart des secteurs d’activité, préserver le lien avec le collectif et entretenir la culture d’entreprise sont des priorités pour limiter la sensation d’isolement et garder la motivation intacte, ainsi que continuer à fidéliser les collaborateurs. Différentes solutions existent.

Simplifier les relations avec l’entreprise

Une gestion des ressources humaines adaptée au contexte actuel doit s’axer sur la simplification de l’organisation, la transparence de la communication et la réduction de la distance avec les salariés. Ainsi, en donnant accès à chaque collaborateur à un portail RH dédié, les relations s’en trouveront améliorées. La mise en place d’un chatbot peut aussi optimiser l’interaction avec les salariés, et la réactivité, en réduisant le temps de réponse des équipes RH. Booster la communication interne est une priorité !

Accompagner les managers

Les directeurs des ressources humaines devront également intégrer dans leur politique RH des actions de conduite du changement. En effet, les nouveaux modes de travail impliquent aussi de former les managers au management des ressources humaines à distance. Il s’agit pour eux d’apprendre à faire confiance à leurs collaborateurs, éviter le contrôle et le reporting à l’extrême, fixer une routine de travail avec des horaires et des tranches réservées à la communication, et surtout se fier davantage aux résultats obtenus. L’enjeu semble plus élevé cette fois puisqu’il concerne le management individuel et le management collectif en distanciel. Ici, l’une des manières d’entretenir le lien entre les collaborateurs est d’utiliser des outils digitaux collaboratifs, plateformes et messagerie (Slack, Teams, Visio…)

Préserver la cohésion d’équipe

D’autres solutions existent pour maintenir du lien, comme mettre en place des calls journaliers informels, proposer un café virtuel 10 mn tous les matins, animer des réunions d’équipe hebdomadaires, ou encore des team buildings. Ces dernières assurent la cohésion et peuvent représenter une vraie bouffée d’oxygène, tout en permettant de sortir de manière ludique du cadre de l’entreprise.

Ainsi, 2020 a ouvert la voie aux innovations humaines et digitales, donnant aux RH l’opportunité de travailler autrement en ne conservant que le meilleur pour 2021.

Échangeons ensemble

Echangez avec un expert pendant 30 minutes sur vos besoins.

RÉSERVER
circle lines
Partager l'article