02-Sep-2021

Quelles sont les orientations à prendre pour votre stratégie RH en 2022 ?

stratégie RH

La gestion des ressources humaines comporte parfois certains imprévus auxquels la fonction RH doit faire face, liés aux évolutions sociétales, technologiques, mais aussi aux crises, comme la dernière en date, celle du Covid-19, qui a bouleversé les pratiques professionnelles et conduit à remanier la politique RH.

La stratégie RH est donc confrontée à de nouveaux enjeux, amorcés en 2021 avec l’accélération de la transformation digitale, comme l’intégration dans son plan d’action des modes de travail hybrides et du management à distance, tout en optimisant l’expérience collaborateur afin de retenir les talents. En parallèle, il incombe aux entreprises de définir une stratégie de marque employeur suffisamment attractive pour intégrer et retenir les talents. Voici les grandes orientations prévisibles pour 2022.

Intégrer les nouveaux modes de travail

En cohérence avec les enjeux stratégiques de l’entreprise, la mise en place d’une stratégie rh doit, pour atteindre ses objectifs, prendre en compte le court terme, mais aussi le long terme dans la réalisation des actions RH. Du fait de la crise sanitaire, le DRH a dû endosser le rôle de chef d’orchestre de l’organisation. Après avoir apporté des réponses dans l’urgence, 2021 a été le temps de leur formalisation et l’année 2022 sera celle de la pleine intégration des changements dans la stratégie rh.

Optimiser les changements d’organisation

Avec l’accélération inévitable de la digitalisation, imposée par les confinements, il a fallu rapidement mettre en place de nouvelles organisations du travail, comme le télétravail. À moyen terme, cela a renforcé le dialogue social pour aboutir à des prises de décision acceptées par tous et en conformité avec le Droit du travail.
Si pour beaucoup d’entreprises ces nouveaux modes de travail se sont mis en place dans l’urgence, aujourd’hui la direction des ressources humaines est à même de les intégrer dans sa stratégie rh en les formalisant et surtout de les optimiser. Comment ? En respectant un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle, en veillant à la formation des collaborateurs et à leur bien-être au travail, mais aussi en faisant preuve de davantage de flexibilité.

Échangeons ensemble

Echangez avec un expert pendant 30 minutes sur vos besoins.

RÉSERVER
circle lines

Trouver le bon rythme

En effet, après de nombreux mois hors de l’entreprise, on assiste à une lassitude chez certains collaborateurs vis-à-vis du télétravail imposé par les différents confinements. Le 100 % télétravail ne séduit plus autant, car il isole du reste des équipes, diminue le sentiment d’appartenance à l’entreprise et risque de freiner la motivation des salariés. C’est pourquoi, la mise en place d’une stratégie digitale RH basée sur l’alternance, les solutions hybrides, ou encore l’agilité, répond aux besoins de tous : non seulement cela correspond au rythme de chacun, mais encore cela augmente la productivité et la performance de l’entreprise. Le tout est de trouver le bon rythme.

Développer la flexibilité

Équipé d’un portable et d’un smartphone, le salarié actuel peut être nomade et alterner les temps de travail en équipe et en autonomie, dans l’entreprise, à l’extérieur, ou chez lui. Les horaires variables et le fractionnement du temps de travail sont également susceptibles d’améliorer la productivité. Autre exemple de souplesse organisationnelle, le flex office permet à l’entreprise de réaliser des économies en acquérant des locaux plus petits, avec des espaces de travail compartimentés, en fonction du type de tâches à réaliser (espaces de détente, de travail collaboratif, de concentration…).

Manager à distance

Ces nouveaux modes de travail signifient que le management doit s’effectuer en partie à distance. Cela nécessite donc impérativement de renforcer la communication interne, mais aussi de former les managers afin qu’ils adaptent leur pratique managériale à la flexibilité des modes de travail et à une gestion du temps plus souple.

Accompagner les collaborateurs

Une gestion stratégique des ressources humaines sous-entend d’accompagner les collaborateurs dans la conduite du changement, notamment par la formation aux outils et au management distanciel. De plus, avec la distance, les DRH et les managers doivent être plus attentifs à la prévention des risques psychosociaux et veiller à la santé et sécurité au travail, qui font partie des obligations légales. D’un point de vue purement RH ou managérial, la gestion humaine des équipes passe par l’instauration d’une relation de confiance, basée sur l’atteinte des objectifs. De plus, des points individuels sont à alterner avec les réunions d’équipe, en visio ou en présentiel.

Le digital au service de l’humain

En 2022, la stratégie RH devra s’orienter encore plus vers la digitalisation des processus de recrutement et vers l’automatisation des tâches les plus chronophages, pour pouvoir se consacrer davantage aux relations sociales, au management des ressources humaines, à la gestion des compétences au sein de l’entreprise. Et ce, d’autant plus lorsque les collaborateurs travaillent hors les murs.
Si les outils RH actuels comme les SIRH et les ats facilitent la gestion administrative par les services des ressources humaines, la communication digitale interne peut encore être renforcée par la mise en place de portail, de plateforme RH dédiée, d’accès intranet… afin de préserver la proximité avec les collaborateurs et la réactivité des réponses apportées.

Peaufiner l’expérience collaborateur

Un autre enjeu à intégrer à la stratégie RH est plus que jamais l’optimisation de l’expérience collaborateur, ne serait-ce que pour retenir les talents et limiter les difficultés de recrutement.

Préserver le capital humain

Déployer une vision stratégique des ressources humaines, c’est à la fois répondre aux objectifs stratégiques de l’entreprise et considérer ses collaborateurs comme le capital humain de celle-ci. Il s’agit également de faire preuve d’anticipation au niveau des ressources humaines nécessaires et de tout mettre en œuvre pour développer les compétences des collaborateurs.
À la fonction ressources humaines de mettre en place et de piloter une politique de gestion des emplois et des compétences avec : une GPEC, un plan de formation, une gestion des carrières évolutive et une politique de rémunération attractive.

Fidéliser

Il existe différentes solutions RH pour retenir les talents et fidéliser les collaborateurs.
Le management des ressources humaines passe par la reconnaissance des compétences, mais aussi par l’entretien et l’enrichissement des relations humaines au sein de l’entreprise. Ainsi, fidéliser, c’est aussi impliquer ses collaborateurs dans le projet de l’entreprise, dans la définition de la marque employeur et la formalisation de la RSE. Non seulement ce sont eux qui la caractérisent, mais c’est également une manière de les faire adhérer à une vision stratégique, voire d’en devenir les porte-parole à l’externe.

Stimuler les talents

Une autre manière de fidéliser ses collaborateurs est de proposer des programmes de détection et de rétention des talents. En effet, ils ont besoin d’être régulièrement stimulés pour préserver leur motivation, notamment en les formant, en leur confiant une gestion de projet spécifique, en favorisant la mobilité interne, ou encore, en leur confiant à moyen terme des responsabilités managériales.

Des collaborateurs motivés et heureux deviendront plus facilement des ambassadeurs de l’entreprise et participeront à l’attractivité de la marque employeur.

Le (re)déploiement de la marque employeur

L’aspect positif de la crise actuelle est qu’il est possible de tirer parti du contexte et des évolutions qui en ont découlé – digitalisation accrue, travail à distance, management agile – pour en faire des atouts et des leviers d’innovation pour la marque employeur, en 2022.
En lien avec la stratégie de l’entreprise, le (re)déploiement de la marque employeur peut passer par un audit social, notamment, pour identifier les points forts de l’entreprise reconnus en interne et, surtout, les spécificités et les innovations nées de la crise. Cela amène à s’interroger sur les changements sociaux, technologiques, organisationnels qui ont eu lieu, afin de mettre en avant, en toute transparence, la qualité de vie au travail, le climat social, l’environnement de travail et l’organisation… de valoriser l’offre des ressources humaines, ou encore la RSE, et tout ce qui est susceptible d’attirer les nouveaux talents.

Parce que la société est en mouvement perpétuel et que la stratégie RH doit s’adapter à l’humain tout en prenant en compte le projet d’entreprise, le DRH doit mesurer l’efficacité de sa stratégie, grâce à un suivi régulier des KPI RH pour pouvoir anticiper et être force de proposition. Le tout, dans une logique d’amélioration continue.

Inscrivez-vous

Restez informé des dernières actualités et innovations RH.

En soumettant ce formulaire de contact, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de ma demande.
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

visual square
Partager l'article