Plan de communication

Le plan de communication structure de manière formelle l’ensemble des actions de communication à mener par l’entreprise. Il prévoit généralement les actions pour une année.

Le plan de communication peut regrouper les actions à mettre en place en interne et en externe, tout comme il peut exister un plan de communication interne, et un autre plan pour l’externe. En effet, les objectifs ni les cibles ne sont pas les mêmes.

C’est pourquoi, la première étape consiste à définir ses objectifs et à identifier ses cibles. Les principaux objectifs sont regroupés en deux catégories distinctes :

Objectifs externes :

• développer la notoriété de sa marque,

  • • attirer davantage de clients,
  • • redynamiser son image,
  • • faire connaître un projet particulier
  • • lancer une opération commerciale…

    Objectifs internes :

  • • relayer la stratégie de l’entreprise auprès des collaborateurs
  • • faire adhérer les salariés à la culture d’entreprise
  • • communiquer sur les résultats, ou sur un projet
  • • annoncer un changement à venir
  • • mettre en avant certains métiers, valoriser les collaborateurs
  • • renforcer le dialogue social…

    Une fois les objectifs spécifiés, les résultats attendus sont également à faire figurer, grâce notamment à la mise en place d’indicateurs de performance qui permettront de mesurer le ROI de chaque action (nombre de visiteurs, étude d’impact, enquête satisfaction, nombre de ventes etc.).
    Il reste à élaborer le planning des actions en fonction de l’activité de l’entreprise, de la périodicité des événements, des dates clés. En face de chaque action, le choix des canaux de diffusion est stipulé (site web, réseaux sociaux, intranet, plaquette, journal interne, presse), ainsi que le(s) format(s) (article, vidéo, affiche, invitation à un événement…). Pour terminer, une mention du budget prévu pour chaque action est indispensable pour évaluer son efficacité.

    La rédaction d’un plan de communication offre donc une vision globale sur une année et donne une cohérence aux actions qui seront mises en place. Cet outil de pilotage doit aussi garder une certaine flexibilité et pouvoir être ajusté en fonction de nouveaux événements à venir.