Que ce soit sur les réseaux sociaux, les jobboards ou la page carrières de l’entreprise, l’offre d’emploi demeure le premier contact avec le candidat pour 89 % des entreprises. Ainsi, peaufiner la rédaction de ses annonces est essentiel, surtout pour réaliser des recrutements qualitatifs. Comment rédiger une offre d’emploi attractive et ciblée ? Comment inciter les meilleurs talents à postuler ? Voici quelques conseils.

Avant tout, chaque offre d’emploi doit répondre aux objectifs d’un poste à pourvoir, avec un contenu adapté pour toutes vos nouvelles offres. Elle doit cibler certains profils de candidats définis en amont. L’avantage est de faire gagner du temps au recruteur et de filtrer les candidatures en fonction de ses besoins. Cependant, l’annonce doit respecter certaines exigences.

Les rubriques incontournables de l’offre d’emploi

En consultant les principaux sites d’offres d’emploi, vous pourrez sélectionner un exemple d’offre d’emploi qui vous convient et l’adapter à votre besoin.

  • Le titre de l’annonce

Il comprend idéalement l’intitulé du poste, le lieu de travail et le type de contrat.

Exemple : Chargé de communication H/F (CDI), à Rennes (35)

Dès le titre, indiquez le lieu du poste à pourvoir. Cela donne une information importante sur la durée du trajet à prévoir et / ou élimine les postulants non mobiles dans leur recherche d’emploi.

  • La présentation de l’entreprise

C’est le moment d’aborder les points forts et les spécificités de l’entreprise. S’agit-il d’une PME à taille humaine ou d’un groupe présent à l’international ? En quoi se distingue-t-elle de ses concurrents dans son secteur d’activité ? Qu’en est-il de sa croissance et de son positionnement sur le marché ?

Personnalisez le plus possible votre descriptif pour vous démarquer, voire séduire les candidats. Vous pouvez valoriser votre marque employeur, la RSE et les valeurs que vous défendez, en toute sincérité, ou simplement parler de la culture de l’entreprise.

  • Le descriptif du poste

Rédiger le descriptif de poste en hiérarchisant les missions les plus intéressantes ou les plus importantes contribue à son attractivité. Soyez précis et transparent. Ainsi, vous aidez le candidat à se représenter les missions qui lui seront confiées. De même, vous réduisez le risque ultérieur d’une période d’essai écourtée.

  • Le profil recherché

Cette rubrique doit permettre aux candidats que vous ciblez de s’identifier. C’est pourquoi, la précision est de mise sur le type de diplômes que vous exigez, tout comme l’expérience et les compétences requises. Plus vous serez explicite (5 ans d’expérience exigés, diplôme dans le domaine impératif…), plus les candidatures que vous recevrez seront pertinentes. Indiquez également les soft skills, à savoir les qualités personnelles que vous recherchez chez votre futur collaborateur : autonomie, aptitude à travailler en équipe, capacités d’écoute etc.

  • Le type de contrat

Le type de contrat est un élément de décision pour un candidat. En effet, quitter un CDI pour un CDD peut être rédhibitoire… S’il s’agit d’un CDD, indiquez la durée et éventuellement le motif. En cas de temps partiel, n’oubliez pas de préciser le volume horaire hebdomadaire. Enfin, la date de prise de poste peut permettre au postulant de s’organiser (préavis…).

  • Le salaire

Nombreux recruteurs rechignent à mentionner le salaire dans leurs annonces, pour diverses raisons : confidentialité des salaires, inégalité… Indiquer au moins une fourchette de rémunération générera davantage de candidatures ciblées. Cela vous évitera de perdre du temps en recevant un candidat avec des prétentions salariales trop élevées.

Enfin, n’oubliez pas d’indiquer un contact et les modalités pour postuler (CV, lettre de motivation…), avec, éventuellement, des précisions sur la suite du processus de recrutement.

 

Le cadre juridique de l’annonce : mentions obligatoires ou interdites

Le Code du travail encadre l’offre d’emploi et stipule qu’elle doit correspondre à un besoin réel de recrutement. La description de l’emploi doit également être suffisamment détaillée pour ne pas induire en erreur le candidat (article L 5331-3). De plus, le recruteur a obligation de rédiger en français les annonces de recrutement pour les emplois situés en France (art. L. 5331-4). Parmi les mentions obligatoires de l’offre d’emploi figurent la date (art. L 5332-1), le nom de l’employeur (art. L 5332-2 à L. 5332-5) ou celui de l’intermédiaire (cf. cabinet de recrutement).

Par ailleurs, sont interdites les mentions discriminatoires (art. L.1132-1) telles que des  références à l’âge, à l’origine, au sexe, au handicap, aux opinions politiques etc. Ainsi, tous les intitulés de postes doivent figurer au féminin et au masculin. Sont tolérés les termes « senior » et « junior » à partir du moment où ils font référence à la durée de l’expérience de la personne et non à son âge. En outre, la mention « poste réservé aux travailleurs handicapés » est illicite.

 

Donner envie au candidat !

Si le titre de l’offre doit rester basique pour être référencé par les moteurs de recherche, l’accroche peut se démarquer.

L’accroche ou la promesse

Concernant le descriptif du poste mais aussi de l’entreprise, il est essentiel d’amener le candidat à se projeter, en le mettant en scène dans son futur environnement de travail. Il s’agit en effet de lui donner envie de travailler pour vous.

Exemple d’offre d’emploi : « Vous voulez travailler dans un environnement agile où chaque collaborateur organise son travail comme il l’entend ? »

Le ton utilisé doit refléter les valeurs de l’entreprise et être représentatif de la marque employeur. Si vous n’êtes pas une start up, si vous avez omis de travailler vos personas, évitez le tutoiement, vous risquez d’être taxé de jeunisme et de manquer de crédibilité.

Les bénéfices pour le candidat

Donner envie c’est aussi se mettre à la place du candidat et lui montrer ce qu’il a à gagner en vous rejoignant. Exemple d’offre d’emploi : « Vous souhaitez monter en compétences et bénéficier d’un véritable plan de carrière ? Alors rejoignez-nous ! »

Pour ce faire, utilisez le « vous » plutôt que le « nous » : « Vous aimez votre autonomie ? Cela tombe bien car nos managers aiment faire confiance à leurs collaborateurs. »

En bref, pour attirer les meilleurs talents, il s’agit non seulement de leur donner envie de vous rejoindre mais aussi d’anticiper leurs envies.

 

Fanny, directrice agence Lille.